Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 08:14

Debout à 6h30

je voulais arriver au bord du canal avant le soleil mais il m'avait précédé

7hdumatin-008.jpg

 

Il restait encore des flaques sur la terre rouge

et les ombres s'étendaient

longues sur le chemin

7hdumatin-014.jpg

 

 

J'espérais voir s'envoler les oiseaux

mais j'ai surtout rencontrer des moustiques (rencontre fatale pour quelqu'uns d'entre eux)

7hdumatin-003.jpgun troupeau de canards

et un oiseau empaillé (sur le haut du bateau à droite). (ahah, je pourais vous dire que c'est un vrai si j'étais pas si honnête).

On ne voit rien je sais, mais je vous jure y'en avait un.

Vous me croyez au moins?

7hdumatin-007.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que sinon, c'est pas la peine que je me lève à 6h du matin (6h30, OK)

pour aller vous faire des photos 7hdumatin-006.jpg

 

des photos...

7hdumatin-012.jpg

 

qu'on pourrait mettre en carte postale

Et bien voilà, bonne journée les canards, un bon café, et au boulot.

Faut pas que j'oublie de laver mon pare brise avant de partir demain parce que...

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 17:28

domaine-de-scamandre-027.jpg

Une dernière balade sur les caillebotis sur pilotis qui permettent au visiteur de péneter au milieu des marcéages, des roseaux et des oiseaux.

Une dernière fois, laisser le regard courir sans que rien ne l'arrête, que la courbe de l'espace-temps...

Une dernière fois, nous alléger ensemble de tout ce qui pèse, pour partager l'instant, se laisser porter par l'aile du même ange (bon mettons une de chaque côté, et l'ange nous emporte vers des demains pleins de surprises, de baisers et d'odeurs légères)

Une dernière fois marcher sur des chemins qui ne mènent nulle part, car nulle part, c'est ici, c'est partout.

 

 

domaine-de-scamandre-028.jpg

 

Regarder les ronds dans l'eau.

Non ce n'est pas la pluie mais les habitants aquatiques, larves, tétards...toute une vie grouillante et invisible

sinon par ces dessins précaires et fugaces...

 

 

 

 

domaine-de-scamandre-026.jpg

Violet des lilas de mer

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 09:15

P1040292.JPGVous les voyez passer au loin...

C'était hier et sans doute revenaient-ils de Franquevaux où a lieu jusqu'à ce soir encore la fête votive avec au programme abrivado, bandido et encierro,  partie de pétanques, apéro et bal...

J'irai ce matin partager le petit déjeuner au pré

mais hier je n'ai pas quitté Sassetard le Mauconduit, sauf pour quelques coups de fil où la réalité (la gendarmerie et un chat en détresse) voulait copier le roman...

Justement j'étais au téléphone devant ma fenêtre quand ils sont passés, et je sais que c'est pour les voir que je suis venue.

Le vent secoue toujours les lauriers et on met un pull léger le matin, ce qui n'est guère la coutume par ici.

bonne journée à tous. donnez de vos nouvelles

 

 

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 13:46

J'ai vu ce matin sur la route en allant au marché s'envoler un oiseau de la taille d'un pigeon (au moins)

bleu et roux

quelqu'un saurait-il ce que ça peut-être dans la région ??

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 10:16

 

 

P1040255Elles méritent bien un article, ces Saintes Maries link dont j'aime le pluriel (sans en avoir trouver l'explication).

 

Commençons par une demi douzaine d'huitres belles et charnues à souhait... La ville n'est pas seulement gitane le 25 mai -jour de pélerinage - elle en garde la couleur musicale toute l'année ou au moins tout l'été, la culture gitane se mêle à la culture camarguaise, musiciens et gardians font bon ménage, les chevaux et les taureaux, les gardians et les nomades...

 

 

 

 

 

 

P1040257.JPGSaluons sainte Sarah, la noire, la menue, croulant sous ses somptueux manteaux

 

 

 

Faisons un tour d'hommage à la grande bleue,

P1040261.JPG

 

 

 

 

 

même si le vent souffle un peu fort

P1040263.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis allons vers le port boire un verre

P1040266-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

prenons cette image pour D.M. et tous ceux qui l'aiment et qui pensent à elle.

P1040267.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rentrons par la route des étangs. Route magique

 

P1040277

P1040280.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons à Franquevaux où l'on ramène les taureaux - c'est la bandido- le retour aux champs -en camion, le monde

n'est plus ce qu'il était...) mais pour la fête les taureaux traversent le village, de l'arêne au camion garé sur le pont

P1040287.JPG

 

 

Celui tente une échappée, mais il sera rattrapé bien sûr, à grands cris par les gardians à cheval, et ramené sur la route

 

P1040288

Finissons au galop

 

 

 

 

 

Et en grand format... j'aurais bien d'autres images à vous montrer maisc'est décidément trop long à charger et  après ce bel après midi de vacances, j'ai hâte de retourner à Sassetard où m'attendent Océane et Paul, le lieutenant Chartre et le capitaine Kulman, autrement dit le roman en cours...

 

P1040289

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 09:12

Nous les avons traversés, Calouan et moi, ensemble et séparément. (lesjeudis de Nîmes)

 

Et ce matin, j'ai envoyé une demande à Christine Palluy pour "être son amie" sur facebook, car désormais je la connais personnellement, condition nécessaire et peu respectée à l'envoi d'une demande, l'aviez-vous remarquer ?

Orchestre à tous les coins de rue, marchands du temple, artisanats, jouets, bijoux, linges, poteries... foule molle déambulant entre les terrasses... (en fait il n'y a plus de temple, il n'y a plus que des marchands), sinon ,e Carré d'art (que j'ai confondu avec la Maison carrée.

 

Donc, balade nîmoise après une nouvelle journée d'écriture.

Titre provisoire Mensonge par omission.

Les taureaux ne hantent pas mon imaginaire cette année. Ils restent brouter paisiblement dans les prés et les marécages, jusqu'à l'abrivado... Je n'écrirai pas Histoire de l'oeil, même si le jeune Marty s'est fait encorner comme autrefois Manuel Granero. Heureusement ce n'était qu'une course camarguaise, et les cornes du taureau étaient emboulée.

P1040200

Il y avait pourtant une "jolie corrida" à Lunel la semaine dernière m'a dit Marion, la fondatrice du Diable Vauvert.

 

Ce soir cependant je retournerai à Franquevaux pour la fête locale.

et peut-être que je rêverai des taureaux quand j'aurai retrouver ma querencia personelle...

Mais aujourd'hui, c'est à Sassetard le Mauconduit que je retourne, un village du côté de Dieppe, trop près des falaises...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 09:16

Un vrai café.

 

Il faudra bien ça pour démarrer une nouvelle journée.

Ecrire un roman policier pour moi, c'est un peu comme mener une enquête (dans les romans - en vrai je ne sais pas). Aller à la lueur de l'intuition vers une fin connue : faire apparaître au grand jour la vérité. Un peu de vérité,  sur un coin de "l'âme humaine"

C'est aussi aller dans l'inconnu d'un genre où je ne me suis risquée qu'une fois, et encore nous étions deux (Mortel coup d'oeil, avec Claire Ubac)

 

Bref, c'est difficile.

et puis je ne reconnais pas le pays qui m'a accueillie l'année dernière. L'absence d'Annick et de la littérature tauromachique qu'elle m'avait prêté.

Le vent qui martyrise les lauriers.

Les matins frais.

 

fraîcheur du matin. mélancolie du soir

 

P1040253.JPG

P1040252.JPG

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 11:02

 

Est-ce l'orage de cette nuit ?

 

Je me suis réveillée à 4h du matin, la tête pleine de sombres pensées.

 

Alors je me suis plongée dans le roman de Zoya Pirzad C'est moi qui éteins la lumière . Une Arménienne aisée en Iran aujourd'hui, sa vie quotidienne de femme mariée avec ses trois enfants, ses voisins, sa mère et sa soeur, une Bovary inversée, "personnage tchekhovien" dit le rabat. Personnage extrêmement attachant, qui ouvre comme une fenêtre sur un paysage contemporain. Et tout l'art de l'auteur de nous faire frôler le drame, celui intime des couples, celui de la misère et de l'injustice sociale.

 

J'étais décidée à ne pas me lever aujourd'hui, et puis j'ai fini mon roman et voilà que les nuages se dissipent

 

Alors je retourne devant mon écran.

Pousuivre, il le faut bien, comme le disait ce matin obstinément une mésange.voyageenfrance 459

 

 

 

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 09:08

voyageenfrance-225.jpg

 

A cheval le long du canal, à travers les roseaux, les champs, les marécages, les rivières même, avec de l'eau jusqu'au poitrail (des chevaux) au milieu des taureaux...

Nous étions quatre seulement, Benjamin du haut de ses sept ans n'était pas le moins courageux. Son cousin, un grand cousin attentionné, nous a tout expliqué sur les traditions camarguaises - bien différentes de la corrida espagnole -  qui n'imposent au taureau que sa marque brûlante sur le cuir épais de sa peau, et la course à la cocarde dans l'arène... Nous avons vu les jeunes toros de trois ans qui n'avaient jamais vu de chevaux, les belles vaches noires aux cornes pointues qui nous regardaient, tête haute, avant de se détourne. et même une seconde l'éclat turquoise d'un martin-pêcheur.

Mais n'allez pas croire que je passe mon temps à me balader... Il était sept heures du soir quand j'ai lâché mon  clavier, après une longue après midi d'écriture stimulée par le retour de Calouan dans le studio d'à côté. et par la découverte d'une pianiste de jazz géniale : Hiromi.

Plus un nuage ce matin, l'air est frais, j'ai entendu Calouan partir et revenir de son jogging matinal, il est grand temps de s'y remettre...

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:42

P1040250

j'aurais voulu vous montrer le vent qui secoue les branches et retourne les feuilles

j'aurais voulu écrire en dessous des photos et non pas au- dessus (rectif : j'ai réussi à remonter la photo...)

j'aurais voulu vous faire entendre Jim Morrisson chanter people are strange que j'écoute en boucle depuis ce matin

j'aurais voulu...

mais le curseur ne m'obéit pas, le vent reste invisible hors des mouvements et des bruits qu'il entraîne

et mon roman piétine...

Et vous, que faites-vous, existez-vous ?

 

 

P1040251

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ailleursestici.over-blog.com
  • Le blog de ailleursestici.over-blog.com
  • : Commencé à mon arrivée à la résidence d'auteur des Avocats du diable, ce blog vous propose une chronique choisie des événements du jour...
  • Contact

Recherche

Liens