Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 12:22

Singapour

 

Je viens de passer dix jours dans cette minuscule République appelée Singapour.

J'y ai rencontré une quinzaine de classes de primaire et secondaire au lycée français. 2600 élèves de la maternelle au secondaire, et à l'occasion de la semaine de la francophonie des visites, des ateliers, des rencontres, avec Davy Chou, cinéaste, Christine Ockrent journaliste, Marie Aubinais auteur spécialiste de la petite enfance, Yanick Lahens et moi, auteures.

C'est bien trop peu et c'est déjà beaucoup pourtant!

 

 

Voici quelques photos, que vos commentaires pourraient nourrir!.

China town, little india, arab street... Singapour est un modèle de mixité, ethnique, linguistique, urbaine et végétale. On y travaille beaucoup, tard dans la journée, tard dans la vie. Il fait chaud, humide la pluie tombe à grands flots, ou pas, souvent. On mange dehors, dans la rue, au pied des gratte-ciel, partout dans les marchés, les hypermarchés, à n'importe quelle heure. On respecte les feux, il y a des taxis partout, le métro est magnifique. Il y a des parcs (botanique, et mieux encore zoologique) d'autres encore, et des arbres partout, puissants, gavés d'eau et de chaleur, c'est magnifique!
Bien sûr je n'ai rien vu à Singapour, je me contenterai donc de partager quelques poèmes écrits par les élèves du lycée français, des enfants très privilégiés, dont on exige beaucoup, souvent trilingue (anglais-français bien sûr, et aussi vietnamien, chinois, turc, russe ou allemand, espagnol, au gré des déplacements et des origines de leurs parents.

Retour de SINGAPOUR (lycée français)
Retour de SINGAPOUR (lycée français)
Retour de SINGAPOUR (lycée français)

Au zoo Marina bay la nuit en classe

Et quelques vers écrits par des élèves!

A Singapour il y a une île remplie de bonheur où l’on fait la fête à longueur de journée

 

Il y a des pétroliers qui s’envolent vers le ciel gris et disparaissent dans les nuages

Il y a des arbres électro-luminescents autour de Marina Bay

Il y a une grande roue qui nous emporte de l’autre côté du ciel

Il y a des plantes qui poussent jusqu’au soleil, un soleil gros comme le monde

Il y a des centres commerciaux si grands qu’on s’y perd il y en a tant qu’ils recouvrent toute la ville

Il y a 64 îles, flottant comme des pépites de chocolat fondues sur l’océan

Il y a autant de banques que de fleurs dans un champ

Il y a des milliers de bateaux semblables à des pièces de lego

 

Il y a une île artificielle sur laquelle on rêve de rester pour l’éternité

Il y a des garçons et des filles vaillants et braves comme au temps des chevaliers du roi Arthur.

Poème collectif 5emeI

 

 

Selon les Notes de chevet de Dei Shonagon XIème siècle

 

Choses qui font battre le coeur

Une étoile filante qui en rencontre une autre

Un chaton au pelage de jais avec sur son poitrail une tache blanche en forme de nuage qui, les yeux pétillant d’impatience, attend sur le vieil escalier que la porte s’ouvre

Lire un livre au chaud dans son lit quand il fait froid et qu’il pleut.

Regarder le coucher de soleil sur la plage avec son amoureuse

Revoir une personne aimée qu’on n’a pas vue depuis des années

 

Choses qui font naître un doux souvenir du passé

La photo de mes copains de France que je n’ai pas vus depuis longtemps.

Une vieille lettre pleine de poussière au fond de l’armoire

Un vieux livre que je lisais quand j’étais petit

Mon doudou d’enfance retrouvé dans une malle au grenier

Me souvenir de la ferme où je suis allée quand j’avais six ans

Choses élégantes

Une ballade dans le maquis au coucher du soleil

Un paysage de montagnes recouvert de neige douce et épaisse

Un champ rempli de fleurs de toutes les couleurs

En été, voir se déposer un papillon sur les hortensias du jardin rendus humides par la rosée du matin

Une goutte de rosée glissant lentement sur la feuille d’un cerisier alors que l’aube se lève.

 

Choses qui ne s’accordent pas

De beaux bijoux dans la boue au milieu d’un enclos de chevaux.

Un chaton trempé par la pluie

De la neige blanche et brillante souillée de terre

Un soleil brillant caché par des nuages noirs

Une robe majestueuse sur une vieille sorcière laide et méchante

Je suis arrivée ce matin à Paris, en décalage horaire, en décalage thermique, en décalage mental...En vrac donc, ces mots, ces images.

En guise de poisson d'avril

Merci à tous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-flo
commenter cet article

commentaires

Francesca 04/04/2017 10:41

bravo Marie-Flo !!!

Présentation

  • : Le blog de ailleursestici.over-blog.com
  • Le blog de ailleursestici.over-blog.com
  • : Commencé à mon arrivée à la résidence d'auteur des Avocats du diable, ce blog vous propose une chronique choisie des événements du jour...
  • Contact

Recherche

Liens